Les moyens compensatoires matériels

cache-lecture

 

Les moyens compensatoires sont des moyens mis à disposition des parents et des enseignants pour faciliter le travail scolaire et compenser autant que faire se peut le handicap invisible de l’élève.

Nous les classerons en trois catégories principales :

  • matériel
  • d’organisation
  • pédagogiques

Un élève porteur de troubles dys présente 5 grandes familles de difficultés à prendre en compte :

  • Des difficultés de discrimination visuelle (« Qu’est-ce que je vois ? »).
  • Des difficultés de discrimination auditive (« Qu’est-ce que j’entends ? »).
  • Des difficultés de mémorisation (particulièrement la mémoire de travail, dite mémoire à court terme qui permet, dans une tâche cognitive donnée, de traiter une information tout en maintenant une autre information en mémoire).
  • Des difficultés de repérage dans l’espace (« avant », « après » sur une ligne d’écriture, dans l’espace tableau, l’espace feuille, la grammaire et la place des mots).
  • Des difficultés de repérage dans le temps, et la gestion du temps. (« L’espace temps » en grammaire, en conjugaison, en orthographe, et la durée impartie dans une tâche).

 

Les moyens compensatoires matériels dits outils de compensation

Plusieurs outils sont à la disposition des parents et des enseignants pour pallier ces difficultés. En voici quelques uns :

 

  • Le cache-lecture

Le cache-lecturepermet de ne laisser apparaître que la ligne à lire. Le balayage visuel est ainsi facilité. Ce cache-lecture peut se fabriquer sous forme de pochoir (papier solide ou carton). Il existe aussi en boutique spécialisée.

Le parent est invité à guider sa lecture en mettant son index sur les mots ou lignes lorsqu’il lit à son enfant un texte ou une histoire. Ce qui ne remet pas en cause les séances rééducatives chez l’orthoptiste (après bilan) pour travailler les stratégies visuelles et un jour, se passer du doigt.

cache-lecture

 

  • Le chevalet

Le chevalet sert à poser un document destiné à être copié. On peut y placer aussi le livre d’exercices ou l’agenda pour consulter plusieurs informations à la fois. Lorsque la copie d’une leçon au tableau est inévitable, le professeur donne le document sur feuille à l’élève, document qu’il place soit à plat à côté de son cahier, soit de façon plus ergonomique, en inclinaison sur un chevalet à côté de lui. C’est un moyen efficace d’éviter les allers et retours épuisants entre le plan vertical du tableau et le plan horizontal de la feuille.

  • Le repérage dans le temps et la gestion du temps : Le Time-Timer

time-timer

Le Time-Timer de chez Hop-Toys est une horloge, conçue par une éducatrice soucieuse de permettre aux enfants d’évaluer le terme d’une échéance temporelle sans être capable de maîtriser la notion abstraite du temps, illustre simplement le temps qui passe en diminuant graduellement la partie en rouge à la manière d’un sablier. Cet outil pédagogique connaît un vif succès auprès des éducateurs qui apprécient la simplicité avec laquelle il initie les enfants à la notion du temps.
  • La flexitable

flexitable

La flexitable permet de faciliter les calculs en ayant accès aux tables de multiplication ou d’addition (valable pour les petites classes surtout). Il suffit de plier cette grille en matière plastique souple pour avoir directement le résultat au croisement de deux colonnes. Cette flexitable permet à l’élève de se concentrer sur le reste du problème et d’économiser énergie et attention pour gérer le reste. En collège, la calculatrice facilite la tâche. Cet outil s’obtient sur internet, chez des fournisseurs de matériel pédagogique pour collectivités.
  • Le dictionnaire électronique

dictionnaire-electronique

Ce petit boîtier donne l’orthographe d’un mot (écrit simplement phonologiquement par l’utilisateur), il donne la définition, les synonymes, et même la conjugaison des verbes. Ceci en un temps record, contrairement à la recherche dans un dictionnaire ou un « Bescherelle ». Ce dictionnaire électronique restera utile dans les classes  supérieures. Les élèves informatisés en classe utiliseront le correcteur orthographique ou mieux le logiciel Antidote inclus dans leur ordinateur.

L’ensemble de ces moyens compensatoires matériels sont également référencés dans mes ouvrages :  le tome 1  « La dyslexie, prise en charge à l’école et à la maison » et dans la première partie du livre « Anglais pour les dys« , que vous pouvez trouver dans la rubrique Boutique

Derniers articles

Odile Golliet

photo-odile-golliet
Formatrice spécialisée en phonologie anglaise et orthopédagogie

Afin que vous puissiez mieux comprendre pourquoi je me suis lancée dans une telle aventure, je raconterai brièvement ma propre histoire.…