Les Français sont-ils fâchés avec l’anglais ?

Dans sa dernière évaluation des compétences en langue anglaise, l’organisme Education First classe la France au 22e rang sur 26 pays européens. Un indice accablant, qui souligne à quel point les résultats des élèves français dans la langue de Shakespeare sont alarmants.
  • Une exposition insuffisante à l’oral

Bien qu’éloignés au niveau de la syntaxe, de l’accent et du rythme, le français et l’anglais possèdent le même alphabet. Dès lors, la tentation est forte pour les élèves français d’appliquer un calque phonétique et linguistique. Or, la mélodie des sons s’intègre naturellement au contact de la langue. Avec une culture centrée sur la grammaire et la littérature, la France pèche sur l’entraînement oral.

  • Pour maîtriser une langue, il faut la pratiquer !

Dans l’apprentissage de sa langue maternelle, l’enfant associe des sons à des images ou des actions. Bien avant la formalisation du discours, ce sont les sons et les syllabes qui forment le socle de la langue. Le postulat est identique pour l’apprentissage d’une langue étrangère. La méthode English Phonopass l’a bien compris et réconcilie les Français avec l’anglais par les sons.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.